Silence on brûle !

Compagnies Collectif Libertalia

Elles sont quatre, elles frottent, astiquent, récurent un sol blanc, immaculé. 
Quatre nettoyeuses chevillées à leur boulot. Quatre femmes qui rêvent d’autre chose, d’ailleurs... Et voilà qu’il surgit soudain, sur le lieu même où elles travaillent, détrempé, boueux, salissant.

Le migrant.
Il leur fait peur, cet inconnu qui semble débarquer de nulle part. Il est sûrement dangereux. Et pour elles, c’est clair, il n’a rien à faire ici, en ce lieu qu’elles s’efforcent de garder immaculé et qu’il salit de sa présence.
Peu importe son silence. Peu importe d’où il vient et qui il est, les nettoyeuses n’ont qu’un objectif : le chasser. S’engage alors une curieuse altercation où «l’étranger» n’est pas forcément celui qu’on croit. Car en opposant ses rêves d’un monde meilleur au monde clean que ces nettoyeuses échangent contre un peu d’argent, ce curieux migrant ébranle dangereusement les certitudes de chacun...

Qu’est-ce que cela signifie, avoir un pays? Sont-elles toutes bien certaines d’être à la place dont elles rêvaient en besognant là où le marché du travail les a jetées? Et de qui sont-elles véritablement «étrangères»? De ce migrant qui leur ressemble tellement? Ou des actionnaires de la multinationale qui leur vole chaque année des milliers d’heures de nettoyage en échange d’un salaire insignifiant?
Au final, sur cette large planète où nous respirons tous un même air de moins en moins supportable, de qui sommes-nous profondément l’étranger?

SILENCE ON BRÛLE! propose un regard, souvent burlesque, pour aborder la question de la migration. Tragique lorsqu’elle est provoquée par les guerres et les injustices, mais aussi porteuse de changements et d’espoirs lorsqu’elle rencontre nos rêves. Car combien d’entre nous ne se sont jamais sentis étrangers dans leur propre pays?
Etrangers à un monde basé sur l’exploitation. Etrangers à une planète polluée par l’argent. Etrangers aux fausses promesses de bonheur basées sur les chiffres de la croissance. Combien d’entre nous ont-ils refoulé l’irrépressible envie de partir, de tout lâcher et de recommencer sa vie? Combien d’entre nous sont-ils tout prêts de céder à la tentation, à la migration?

 

Avec : Corinne Aron, Pauline Brouyaux, Robin Carton, Julie De Cock et Manon Van der Vorst
Mise en scène : Patrick Duquesne
Scénographie : Michaël De Clercq
Éclairage : Mathieu Houart

Coproduction avec Acteurs de l’Ombre

  • Contact:
  • Prix:

    Prix : 1850€
    Intervention Tournées Art&Vie : 630€

     

  • Conditions techniques:

    Dimensions du plateau
    Longueur : 6m
    Largeur : 8m
    Hauteur : 3m

    Durée du spectacle :  60 minutes

    Jauge  idéal :  250 personnes

    Pour obtenir la fiche technique complète, n'hésitez pas à contacter la compagnie.

UA-54620341-1