Imprimer

Le Collectif "Je parle au théâtre" présente 5 spectacles de théâtre-action

Face aux difficultés sociales croissantes et à un marché de l’emploi de plus en plus complexe, une série de compagnies issues du théâtre-action namurois (Compagnie Buissonnière) a décidé de créer différents spectacles autour de la place du travail dans notre société.  D’autres acteurs associatifs namurois travaillent le même sujet par d’autres voies mais également vers le grand public. Nous avons donc constitué un collectif « Je parle au théâtre ».

 Chacun de nous parle des difficultés à boucler les fins de mois, de la pression sociale vécue lorsque l’on ne travaille pas, celle qu’on subit beaucoup quand on travaille un peu, des peurs pour notre futur et celui de nos enfants, des inégalités face à ce travail tant convoité, des incompréhensions face à l’accompagnement… tant d’éléments qui ont pour but d’expliciter la situation des personnes sans emploi et de la révéler à un large public.

Ces 5 spectacles visent à être une porte ouverte à « en parler », à la fois avec d’autres qui vivent les mêmes phénomènes, mais aussi avec ceux qui aujourd’hui sont à l’emploi, mais ne comprennent pas forcément la situation de ceux qui en cherchent.

Alors… Parlons-en au théâtre !

 

Cliquez ici pour toute info complémentaire et pour le programme complet des 2 journées. 

 

 

Imprimer

Première de la Compagnie "Espèces de..." : Quelle qu'en soit l'issue!

Quelle qu’en soit l’issue !

Du 4 au 23 mai  au Centre Poly-Culturel "Résistances" à Liège 
Il était une fois, une espèce : « les maîtres », et une « sous-espèce » : « les bêtes ». Les « bêtes », qui suent depuis le début de l’humanité, finissent par sentir mauvais. Personne ne s’intéresse à elles, on les cache vivantes dans des trous, les rendant presque invisibles. Les « maîtres », eux, dirigent le monde. Ils sont ceux dont on parle dans les manuels scolaires, ceux qui font l’Histoire. Leur parfum de richesse et de pouvoir n’a de cesse de séduire le monde, encore et encore.
Un jour, « les bêtes » se sont mises à prétendre à autre chose que leurs trous, elles se sont fait entendre, sont apparues au grand jour en une masse déterminée. « Les maîtres » ont alors été contraints de leur laisser une place, non dans leurs livres, mais dans le monde des vivants. Toutefois, depuis ce jour, ils n’ont jamais renoncé à repousser les « bêtes » à leur place initiale. Dans notre histoire, des voix racontent ceux qui se sont battus par milliers depuis plus d’un siècle; des voix portées avec émotion, pour dire ou crier leurs joies, leurs blessures, leurs victoires et leurs désillusions. Un récit chanté pour illustrer « la grandeur et la décadence de la recherche du bonheur commun par les damnés de la terre ».

Téléchargez ici le programme complet 

Imprimer

Spectacle de théâtre-action "La Tuile"

 Spectacle de théâtre-action "La Tuile" par Les Sansabriques, créé et interprété par 5 personnes ayant vécu un parcours du combattant pour accéder à un logement décent. Une initiative de la Maison Culturelle d'Ath.

"Depuis presque 6 mois, 5 athois, ayant vécu un parcours du combattant pour accéder à un logement décent, créent et interprètent « La Tuile ! », un spectacle de théâtre-action. « Les Sansabriques » souhaitent, par ce biais, dénoncer et mettre en évidence que, même à Ath, des personnes, des familles sont confrontées à la problématique de l’accès au logement. Plusieurs représentations gratuites sont programmées en avril et mai en collaboration avec des associations locales actives dans le domaine."

Infos complémentaire : mcath.be/info/la-tuile/

 

Imprimer

Le soleil juste après - 2015

 Le Centre du Théâtre Action a été partenaire de la tournée wallonne du spectacle "Le soleil juste après" en mars 2015.

 

 

 

 

 

Danse – Théâtre – Musique – Cirque – Chant Avec 11 artistes du Brésil, du Maroc et du Togo. Écriture et mise en scène : Laurent Poncelet

Après une tournée française, le spectacle a été  accueilli du 11 au 25 mars 2015 à Namur, La Louvière, Rochefort, Liège, Dinant, Gembloux.

Des jeunes artistes des favelas du Brésil, des rues du Togo et des périphéries du Maroc nous racontent les rêves et les peurs d’une jeunesse défavorisée.

« Le Soleil juste après » est une ode à la vie dans tout ce qu’elle a d’injuste et de magnifique. Il mêle des instants de grande poésie à l’énergie brute des corps qui se battent pour survivre.
C’est un spectacle hors norme, un cri et un hymne à la vie aux frontières floues entre musique, danse, théâtre et cirque.

Le thème : la jeunesse, celle des périphéries du monde, avec ses colères, ses peurs, ses rêves et son énergie de vie. Avec comme armes les corps qui luttent et qui dansent, qui se jettent et défient le vide, jusqu’au bout, jusqu’à l’épuisement. Jusqu’à la transe.
Emportés par ce qui brûle en eux dans un rythme effréné, dans un tourbillon de sonorités et de langues. Avec des mots comme des uppercuts, ils dansent, soulevés par les percussions et les chants gnawa, mina ou brésiliens.

Un spectacle total, une création collective qui ébranle, décape et ne laisse personne indemne : une véritable claque.

La tournée en Wallonie a été coordonnée par La Compagnie Buissonnière en partenariat avec le Centre du Théâtre Action, avec le soutien du secteur Théâtre Action de la Province de Namur, du Centre culturel régional du Centre, de La Compagnie Maritime, du Théâtre du Public et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

UA-54620341-1